Comité restreint pour avoir cité la mort d’une fillette de 3 ans dans un rapport sur l’obésité

L’enquête du Comité spécial des communes sur l’obésité a été publiée le 27 mai. Le communiqué de presse, publié la veille mais sous embargo jusqu’à la publication du rapport, soulignait l’augmentation rapide des taux d’obésité, les conséquences potentielles sur la santé et la nécessité d’augmenter l’activité physique et de prévenir l’obésité chez les enfants. Cependant, le programme de Radio 4’s Today du 26 mai avait révélé une histoire selon laquelle des députés rapporteraient le cas d’un enfant obèse mort d’une crise cardiaque. Le soir, les médias ont déclaré que le rapport critiquait à la fois le gouvernement et l’industrie alimentaire, et ont appelé à l’interdiction de la publicité alimentaire destinée aux enfants. Le lendemain matin, les journaux nationaux ont publié des titres comme “ L’obésité tue l’enfant de 3 leucémie. ” Le rapport a été officiellement mis à la disposition de la presse pour la première fois le 27 mai. Son deuxième paragraphe saute aux yeux du lecteur: Au cours des deux dernières années, [Dr Sheila McKenzie] avait vu un enfant de trois enfants mourir d’une insuffisance cardiaque où l’obésité extrême était un facteur contributif. Quatre des enfants pris en charge par son unité étaient pris en charge à domicile avec une assistance ventilatoire non invasive pour l’apnée du sommeil: en d’autres termes, ils s’étranglent avec leur propre graisse. »” Interrogé lors de la conférence de presse, David Hinchliffe, président du comité, a déclaré: «Nous étions tous choqués quand nous avons entendu parler de la jeune fille. Je vois dans ma circonscription des enfants obèses, mais entendre parler d’une fille décédée d’une crise cardiaque était choquant. ” Il a ajouté: “ C’était la première situation de ce genre que nous avions rencontrée, mais nous pensons qu’elle pourrait devenir une conséquence plus grave de l’obésité dans le futur. ” Figure 1Daily Mirror, 10 juin 2004