La phobie stéroïdienne des pharmaciens infecte l’opinion des patients

Les pharmaciens sont plus susceptibles que les généralistes de minimiser les avantages de l’utilisation de corticostéroïdes topiques (TCS) dans l’eczéma, disent les dermatologues.

Leur enquête auprès de plus de 100 patients dermatologiques et des parents de patients dermatologiques montre que près d’un patient sur huit déclare avoir reçu des conseils de son médecin traitant ou de son pharmacien concernant les risques des corticostéroïdes topiques.

Ces messages incluent «appliquer TCS avec parcimonie ou en couche mince» ou «TC peut provoquer un amincissement de la peau».

Cependant, ces messages sont en grande partie «démodés, périmés et non mis en évidence», explique l’auteur principal, le Dr Saxon Smith.

Environ la moitié des participants ont reçu ces messages de leur médecin traitant et de leur pharmacien local, explique le Dr Smith qui pratique à Sydney et à Gosford cognitif.

De plus, un pharmacien sur trois ajoute à la confusion en disant aux patients qu’il est «parfois» ou «souvent» bien d’essayer différents médicaments avant d’utiliser des corticostéroïdes topiques.

« Ce conseil ajoute à la mer de la désinformation là-bas en ce qui concerne les corticostéroïdes topiques », explique le Dr Smith.

«Les médecins généralistes et les pharmaciens ont un rôle important à jouer pour rassurer les patients et leur donner les bonnes informations. Si on leur donne de mauvaises informations, cela nuit au patient en termes d’adhérence. « 

Sur le plan positif, 86% des patients disent que leur médecin généraliste ou leur pharmacien leur a dit au moins un avantage d’utiliser TCS dans l’eczéma.