Le chaînon manquant en santé mentale

Il y a des appels pour que les pharmaciens soient inclus dans l’équipe de soins primaires pour les problèmes de santé mentale.

La revue nationale des services et programmes de santé mentale qui a fait l’objet d’une fuite cette semaine recommande que les pharmaciens soient inclus dans les soins de santé primaires des patients ayant des problèmes de santé mentale.

La «typographie» semble être la raison pour laquelle la profession est omise des initiatives de santé mentale, suggère le rapport.

Le rapport, produit par la Commission nationale de la santé mentale, dit que des incitations devraient être introduites pour promouvoir l’inclusion des pharmaciens en tant que membres clés de l’équipe de soins de santé mentale.

Il propose que cela pourrait être réalisé en allouant un pourcentage substantiel de la 6ème Convention Pharmaceutique Communautaire comme paiements de récompense aux pharmaciens qui travaillent en tant que partenaires dans le plan de soins pour les patients.

L’examen souligne que les paiements de récompense seraient versés aux pharmaciens comme incitatifs afin qu’ils participent à l’équipe principale de santé mentale, notamment en contribuant à un plan de soins unique, à un contact initial et régulier avec le client pour assurer l’utilisation des médicaments, examen global de la gestion des médicaments dans le cadre de leur cycle de soins.

Il a également été suggéré que les pharmaciens soient inclus dans les dispositions de paiement du Programme d’Incitation à l’Infirmière Pratique qui permettent de payer les pratiques générales et les AMS pour l’exercice de la profession ainsi que toute une gamme de professionnels paramédicaux.