L’effet de l’acide gastrique sur l’absorption du posaconazole

Au rédacteur-Dans l’article intitulé « Posaconazole: un agent antifongique à large spectre triazole, » il y a une déclaration qui est trompeuse en ce qui concerne l’effet de l’acide gastrique sur l’absorption du posaconazole [1] Dans la section pharmacologie, les auteurs « Contrairement à l’itraconazole, l’absorption du posaconazole n’est pas affectée par les changements de l’acidité gastrique » [1, p 1611] Cependant, au paragraphe 4 de cette même section, les auteurs déclarent: « Cimétidine réduit l’exposition au posaconazole » [1, p 1612] Nous comprenons que, dans la première déclaration, les auteurs se réfèrent à une étude pharmacocinétique impliquant des antiacides et du posaconazole dans lequel aucune altération cliniquement significative de l’absorption n’a été trouvée [2]. La deuxième déclaration contredit donc la première déclaration, car la cimétidine est un récepteur histamine-2 antagoniste qui réduit l’acidité gastrique Dans la déclaration 2, les auteurs citent les informations posologiques du posaconazole, mais cette référence explique clairement que la raison de cette intera Le fabricant, comme indiqué dans les informations de prescription, a proclamé qu’aucun autre suppresseur d’acide – tel que les inhibiteurs de la pompe à protons ou d’autres antagonistes de l’histamine – n’affecte l’absorption du posaconazole, mais théorie, cette interaction pourrait se produire si le mécanisme de l’interaction cimétidine est attribuable à une altération du pH gastrique. Le mécanisme de cette interaction est inconnu et ne semble pas lié à l’inhibition du cytochrome P450, car le posaconazole n’est pas un substrat du cytochrome 450 [3] L’information de prescription fournit une déclaration générale que d’autres agents qui réduisent l’acidité gastrique n’interagissent pas avec posaconazole, mais il ne fournit pas les données derrière cette réclamation Cimetidine réduit la Cmax et la région sous la courbe de posaconazole de 39%, qui a mené le fabricant recommande de ne pas utiliser cette combinaison. Des études ont montré que les patients ayant des taux de posaconazole à un risque plus élevé d’infections fongiques invasives réfractaires ou percée [4, 5], il est essentiel de comprendre quels agents, inhibiteurs de la pompe à protons et autres antagonistes des récepteurs histaminiques 2 réduisent les concentrations de posaconazole et dans quelle mesure cette réduction se produit. nos collègues pharmacologues pour aider à la compréhension de cette interaction afin que les cliniciens puissent utiliser cet agent de la manière la plus efficace

Remerciements

Conflits d’intérêts potentiels RJ et PP: pas de conflits