Répondre à Rijnders

Sir – Nous apprécions les remarques réfléchies de Dr Rijnders concernant notre article Dans sa lettre, la méthode de sélection des sujets témoins dans notre étude de cohorte appariée est remise en question. Le Dr Rijnders suggère que l’exclusion a priori des sujets témoins BSI pourrait avoir entraîné un biais menant à un séjour en unité de soins intensifs médian plus court et un coût plus faible des antibiotiques pour les patients du groupe témoin. Dans notre étude, les sujets témoins ont été prélevés sur un groupe de patients sans BSI nosocomiale documentée. cette exclusion, les sujets témoins étaient a priori indemnes de BSI, bien qu’une telle infection chez un patient témoin aurait été acceptable d’un point de vue méthodologique. Pour éviter un biais confondant, les patients avec des cas de bactériémies liées au BSI n’ont pas été autorisés à subir un BSI secondaire. leur unité de soins intensifs reste à l’écart de leur infection liée au cathéter; Notre analyse de cohorte appariée a été principalement conçue pour estimer l’impact de l’ISB par cathéter. Comme l’appariement a été fait en fonction de la gravité de la maladie aiguë et de la maladie sous-jacente, de la catégorie diagnostique et du temps d’exposition, nous pouvons supposer que Ainsi, en excluant les patients atteints de BSI secondaire des groupes de cas et des groupes de contrôle, ainsi qu’en instituant des critères d’appariement stricts, la charge de maladies infectieuses parmi les patients et les sujets témoins est probablement bonne. Bien que l’exclusion des patients témoins d’un BSI secondaire ait théoriquement pu conduire à une sous-estimation du coût et de la durée du séjour chez les personnes du groupe témoin, cet effet est probablement très limité compte tenu de la faible prévalence des bactériémies nosocomiales. avec un BSI secondaire, si autorisé à participer, aurait formé seulement une petite minorité Pour illustrer cela,% des patients ont été exclus en raison d’un IBS secondaire diététique. Comme les patients et les sujets témoins ont été appariés pour la sévérité de la maladie et le profil de risque, on peut supposer que la prévalence de cette infection serait similaire dans les deux cas. En supposant que nous devions effectuer l’étude sans la restriction mentionnée ci-dessus, on pourrait s’attendre à ce que% du groupe témoin ait eu un BSI secondaire. Parmi les sujets témoins de la présente étude, cela se serait traduit par le contrôle des patients Il est plutôt improbable qu’un si petit nombre de patients ait changé la conclusion finale concernant l’impact économique du BSI lié au cathéter.

Remerciements

Conflits d’intérêts potentiels Tous les auteurs: pas de conflits