Trois antihypertenseurs qui affectent l’esprit

Trois médicaments contre la pression artérielle couramment prescrits pourraient affecter l’humeur des gens, préviennent les chercheurs britanniques en cardiologie.

Mais seulement deux sont susceptibles de nuire à la santé mentale.

L’étude de plus d’un demi-million de personnes a comparé quatre classes courantes de médicaments antihypertenseurs, y compris les antagonistes de l’angiotensine, les bêta-bloquants, les inhibiteurs calciques et les diurétiques thiazidiques.

Les antagonistes du calcium et les ß-bloquants augmentent le risque de troubles de l’humeur tels que la dépression et le trouble bipolaire, tandis que les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine et les antagonistes des récepteurs de l’angiotensine diminuent le risque.

Les diurétiques thiazidiques ne semblent pas avoir un impact sur l’humeur des deux côtés.

Plus précisément, l’étude a révélé que:

Les patients sous bêta-bloquants et antagonistes du calcium présentaient un risque deux fois plus élevé d’hospitalisation pour troubles de l’humeur, comparativement aux patients sous antagonistes de l’angiotensine (inhibiteurs de l’ECA et ARA);

Les patients sous antagonistes de l’angiotensine présentaient le risque le plus faible d’hospitalisation pour troubles de l’humeur comparativement aux patients sous hyponatrémie ou non traités;

Les personnes prenant des diurétiques thiazidiques ont montré le même risque pour les troubles de l’humeur que ceux qui ne prennent pas d’antihypertenseurs;

Les conditions médicales co-existantes ont augmenté le risque de troubles de l’humeur.

Les chercheurs de l’Université de Glasgow suggèrent que les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine et les bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine pourraient être utiles en tant que traitements nouveaux ou «réutilisés» pour les troubles de l’humeur.